Press

Ether Real

“En somme, l’album est truffé de beaux moments aux résonances poétiques, et on remarquera une confection très homogène, fluide, où chaque pièce porte clairement la griffe du compositeur tout en étant subtilement distinguable : Vertiges par les sonorités de l’orgue de sirène, Atomes par ses sons électroniques, Anti par sa forme, son équilibre et sa balance et Wise Constellations pour sa tendresse. Un album qui mérite d’être réécouté.” Lire.

  A Closer Listen

ACL 2014: THE YEAR’S BEST ALBUM COVERS

20. Maxime Corbeil-Perron ~ K A T H A R S I S
Painting: Einst dem Grau der Nacht enttaucht (1918), Paul Klee

READ

LA FOLIA

EA BUCKET 21.

Katharsis.” Maxime CORBEIL-PERRON

« The best ea defies explanation and labeling. We find ourselves in a world where the familiar takes on varying expressions. Corbeil-Perron juggles recorded and synthesized sounds magnificently. I was transfixed throughout Katharsis, losing track of beginnings, middles and ends.» READ

 SILENCEANDSOUND

Maxime Corbeil-Perron / Katharsis / (Kohlenstoff Records)

«C’est de Montréal, une nouvelle fois, que nous arrive un opus d’electroacoutisque au pouvoir saisissant, élaboré par Maxime Corbeil-Perron et intitulé Katharsis. Regroupant des travaux réalisés entre 2010 et 2014, les 5 titres + 1 radio-edit (dispensable) sont le reflet d’une petite partie du travail de l’artiste, qui oeuvre aussi pour le cinéma expérimental, et dont les textures déployées ici, semblent en être le prolongement et le miroir, de par ses ambiances aux images instables et aux flous incessants, enrobées de parasitages auditifs divers et de field recordings injectés au coeur de machines aux agorythmes ambient, étranges et envoûtants.» LIRE

Revue et Corrigée

“Maxime CORBEIL-PERRON, un des initiateurs du collectif [Kohlenstoff], propose une musique plus linéaire, plus cosmique (une sorte de musique des sphères) et évanescente, parfois heurtée voire étourdissante (Vertiges) pour laquelle il use aussi d’instruments acoustiques (le cor dans Fragments, les saxophones ténor et soprano dans Wise Constellations) à côté d’instruments inventés (tel l’orgue de sirènes conçu par Jean-François Laporte) pour compléter la palette des sonorités électroniques.” LIRE

ALTRISUONI

«In “Katharsis”, frame dopo frame, traiettorie sideree si muovono nello spazio (interstellare o submarino) dell’immensamente vacuo.»

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s